Solidaires avec Madagascar

 

RAPPORT de SUIVI des travaux de construction du puits à TILIHITSE

Amélioration de l’accès à l’eau potable des populations de l’Androy Construction d’un puits muni d’une pompe manuelle dans le village de Tilihitse.

Afin de contribuer à la sécurité alimentaire des populations de la Région Androy et à l’amélioration de leur accès à l’eau potable, l’association SoaMad -Solidaires avec Madagascar – et le Réseau Androy France, -en concertation avec les populations et autorités locales et avec des responsables de l’Eau et Assainissement au niveau national malgache, parmi lesquels notamment l’équipe de la coordination nationale de Diorano-WASH -, ont décidé en 2007 d’initier un programme de construction de puits accompagnée de mesures de renforcement des capacités des villageois bénéficiaires dans six localités des communes rurales de Beloha et Kopoky. Visites sur place en juillet 2007 (http://soamad.org/spip.php?article4)

Résumé du projet  :


- Construction d’un puits en béton d’une profondeur de 15 m muni d’une pompe à motricité humaine
- Mesures d’accompagnement  : élection d’un Comité du point d’eau (CPE), mise en place d’un système de recouvrement des coûts à la portée des moyens des bénéficiaires, formation à une gestion financière simplifiée et à une maintenance régulière des infrastructures, éducation à l’hygiène et à l’assainissement, création d’activités génératrices de revenus.
- Durée du projet : 1 an.
- Montant du projet : 11 600 €

Emplacement du projet  :

Tilihitse est le premier village où les premiers travaux devaient commencer car, parmi les 6 localités du programme puits, c’est là que la distance effectuée par les femmes et les enfants à pied pour chercher de l’eau pour leur consommation quotidienne est la plus importante.

Ce premier village devait servir également d’acquisition d’expériences pour l’association SoaMad.

Partenaire local et maître d’œuvre  :

L’organisation TARATRA a été choisie comme partenaire local et maître d’œuvre en raison de son expérience reconnue dans les travaux d’adduction d’eau et le renforcement des capacités des populations du Sud de Madagascar. SoaMad ne possédant aucune expérience dans ce domaine au début du projet, les responsables et techniciens de TARATRA ont apporté leur expertise dès les premiers mois : échanges permanents avec SoaMad pendant la phase de conception, déplacement avec les représentants de SoaMad dans l’Androy en juillet 2007.

Technicien de Taratra accompagnant SoaMad sur le terrain en juillet 2007 Conférence Taratra organisée par SoaMad à Paris le 11aout 2008

Partenaires financiers  :

Les recherches de financement ont abouti fin Octobre 2008 à un accord de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) que nous remercions chaleureusement. Sa subvention de 70% contribuera à la réalisation du puits et à la formation des villageois dans différents domaines pour assurer la pérennité de l’eau dans le village et l’autonomie des villageois dans sa gestion : la ère tranche a été reçue en février 2009.

Merci infiniment à tous les donateurs dont les apports ont permis d’avancer les premiers frais http://soamad.org/spip.php?page=suividons et de compléter les fonds propres de l’association composés principalement des participations des sympathisants et membres de SoaMad aux Bazars de Fin d’année http://soamad.org/spip.php?article32 et aux Déjeuners en partenariat avec le restaurant As de Madagascar http://soamad.org/spip.php?article31  : un grand Merci à vous également !

TRAVAUX DE CREUSEMENT DU PUITS

Les techniciens et animateurs de TARATRA sont partis sur le terrain fin novembre 2008 discuter avec les autorités de la Commune de Beloha et les habitants du village de l’organisation des différentes étapes des travaux du projet. Le premier imprévu a porté sur la disponibilité de graviers adéquats : les matériaux proches de Tilihitse ne possédaient pas les caractéristiques requises, les recherches ont abouti à transporter le gravier par camion à partir de Tsihombe -à près de 50 kms. Le deuxième incident a ralenti les travaux de creusement du puits à l’endroit choisi par les villageois : rencontre d’une roche très dure en travers du "chemin". Le troisième problème a stoppé temporairement les travaux : une fois arrivés à la profondeur de 15 m prévue, les techniciens ont conclu que la quantité d’eau ne serait pas suffisante pour les besoins annuels du village. Les tentatives de solutions pragmatiques réalisées avec les villageois n’ayant pas abouti, TARATRA se concerte avec SoaMad et dépêche une mission de géophysique venant d’Antananarivo sur les lieux. Les villageois ont été ravis de la poursuite des recherches, ont participé et assisté aux travaux de prospection et aidé à leur réalisation.

Préparation de l’appareil de géophysique Séance d’information sur le but de la mission

Les villageois assistant aux préparatifs puis aidant à la réalisation des travaux de prospection

Résultats de la mission de géophysique de mars 2009  : Dans la zone explorée, le socle se trouve à une profondeur variant de 15 à 20 m. Le point où la quantité d’eau s’avère optimale se trouve à 18 m de l’endroit où les premiers travaux ont été effectués et le "nouveau" puits devra avoir une profondeur de 20 m. Les villageoises et villageois parcourront 1,5 km pour s’approvisionner en eau potable. Les points d’eau actuellement utilisés pour chercher l’eau destinée à la consommation sont distants respectivement de 8 et 12 kms de Tilihitse.

Aussitôt la mission revenue à Antananarivo, le puisatier de TARATRA est son équipe sont revenus à Tilihitse reprendre les travaux de creusement pour pouvoir terminer le puits dans les délais prévus : fin mai, selon la programmation initiale.

Les buses préfabriquées, les moules à buses et la chèvre tripode encore Le premier puits creusé : sur les lieux. profondeur totale = 15,20 m ; hauteur d’eau = 5.20 m

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES BENEFICIAIRES

Entre fin novembre 2008 et mars 2009, les activités du volet renforcement des capacités planifiées pour les premiers mois du projet ont été réalisées :


- Contacts et échanges avec les responsables de la Commune de Beloha – maître d’ouvrage – sur l’ensemble du projet,
- Enquêtes dans le village et auprès des ménages sur la vie économique, sociale et culturelle du village et sur le mode de vie général de chaque ménage,
- Séances d’animation – après concertation avec le Chef du Village – sur les modalités de la constitution et de la mise en place du CPE, sur la nécessité de l’entretien et réparation des équipements, sur la préservation de la propreté de l’eau aux alentours de l’installation, sur l’hygiène et la conservation de l’eau dans les ménages, sur les différents aspects du Dina (règlement intérieur villageois) et sur la nécessité de payer régulièrement l’eau pour sa pérennité. -Le Comité du Point d’Eau a été élu par les villageois et formé à ses différentes responsabilités : il est composé de 2 femmes et 5 hommes et est assisté par 2 réparateurs villageois.

Séance d’animation et de sensibilisation

Hommes et femmes, petits et grands sont intéressés Un animateur originaire de la région participe pour faciliter par l’animation la transmission/réception des messages.

Les flanellogrammes portent la mention TARATRA – SoaMad – OIF

Merci pour votre intérêt et pour votre soutien. Prochain rapport : dès qu’une photo du puits définitif sera disponible.

Paris, le 25 avril 2009.

Le Comité Exécutif de SoaMad en partenariat avec la Coordination Nationale de TARATRA


calle

Documents joints


RAPPORT de SUIVI des travaux de construction du puits à TILIHITSE
PDF - 559.4 ko
calle


calle

SPIP - habillé par egt - ds - Plan du site - XHTML 1.0 - CSS 2.0